top of page
  • jlbarbut8

𝐃𝐨𝐜𝐮𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐚 𝐩𝐫𝐢𝐬𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐜𝐡â𝐭𝐞𝐚𝐮 𝐝𝐚𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝟏𝟕𝟎𝟒 (17 janvier 2021)

Le château de Sommières a été utilisé comme caserne et aussi comme prison jusqu’à la Révolution, attesté par de nombreux documents. Droits communs, officiers espagnols, marins hollandais, protestants… La prison à cette époque n’était pas une sanction définitive mais surtout une mise en attente avant procès. Elle était gérée par un geôlier dénommé concierge qui s’occupait entre autres de l’intendance. il fallait payer pour recevoir un couchage et une nourriture convenables, mais peu sûres et mal organisés. Les détenus, suivant leur statut social, bénéficiaient d’une certaine liberté, sous serment ils pouvaient circuler dans l’enceinte du château. Ces documents (en photo) autorisent un prisonnier à se faire soigner en ville le 13 septembre 1704.



Autorisation demandée au gouverneur. « Je soubsigné promet à monsieur de Villevieille lieutenant pour le roi au château de Sommières de lui représenter la personne de Jacques Gautier natif de Sardan qui a esté élargy des prisons dudit château pour rester en ladite ville de Sommières à cause de sa maladie et jusqu’à qu’il sera reconnu en bonne santé, fait audit Sommières le 13 septembre 1704 »

Attestation du docteur le même jour. « nous docteur en médecine de la ville de Sommières certifions avoir été appelé au château pour voir le nommé Noguier du lieu de Sardan que j’ai trouvé avec la fièvre et que pour lui faire les remèdes nécessaires il a besoin de descendre dans la ville en foi de quoi nous lui avons expédié le présent certificat, fait au château deladite ville, le 13 septembre 1704 » Il existait près du poste de garde et sous la Maison commune au marché bas, une prison gérée par la communauté. B Pagès

9 vues0 commentaire

Comentarii


bottom of page