top of page

𝐏𝐚𝐬𝐬𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐆𝐫𝐚𝐯𝐞 𝐞𝐭 𝐢𝐧𝐨𝐧𝐝𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝟏𝟗𝟓𝟖 (6 février 2022)




Bien que bloqué dans son atelier, lors des inondations de 1958, Max du Camp a pu faire une photo de la crue dans la Rue Cléon Griolet, à partir du balcon ou d’une fenêtre de son domicile, situé tout à côté.

Sur les très personnes touchées à ce jour, par notre article sur « Les passes du Vidourle » de la semaine dernière, nous n’avons reçu aucun témoignage sur le sort qui leur a été réservé après l’inondation de 1958.

Notre collègue, Nicolas Lawriw, expert en archives, a toutefois trouvé une délibération du Conseil Municipal indiquant que ces passes, comme on pouvait le penser n’ont pas été démolies, mais restaurées, comme celles de Garanel par François Lopez.



A quelle époque donc, ont-elles disparu ?

A suivre !

Qui nous renseignera ?

Gérard Guiraudet

3 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page