top of page

Démolition des remparts (5 juillet 2020)


Après la démolition de portions de remparts, côté Nord de la ville, c’est côté Sud, vers la route d’Aubais, que va se produire la même évolution. Depuis la Porte de la Taillade, jusqu’au moulin de la Grave, une partie des remparts va servir à construire l’escalier, dit de Reilhe qui relie la Place du Marché à la rue du Pont. Une autre sera utilisée pour édifier une voûte sur le canal d’arrivée d’eau desservant le moulin de la Grave. Mais le bouleversement le plus important survint lorsque le Ministre des Finances, par décision du 25 juin 1813, autorisa le Préfet du Gard à faire démolir les parties des remparts de la ville encore existants. Le Maire est chargé de cette vente, qui se déroula le 1er août 1813 dans la salle de l’Hôtel de Ville. Les remparts concernés par cette vente s’étendaient depuis le moulin de la Grave, jusqu’à la montée du Château. Le Tableau de la composition des lots comprenait 31 lots avec l’estimation du prix de chacun. Ce tableau était accompagné d’un « Cahier des Charges et Conditions » très détaillé. La vente aux enchères se déroula, « à la bougie ». A l’exception du premier lot, il n’y eu pas de surenchère, et les propriétaires des maisons voisines se sont rendus acquéreurs du bout de rempart longeant leur habitation, avec le terrain sur lequel il était construit.

L'illustration provient d'une bande dessinée de Déthorey et A.Jeanjean. La vente s'est déroulée à l'Hôtel de Ville de Sommières.

8 vues0 commentaire

Комментарии


bottom of page