top of page
  • jlbarbut8

L'église Saint-Amant (4 octobre 2020)

Voici l’emplacement de l’ancienne église Saint-Amant.



Située depuis le 12e siècle (Amantianicus cum villa) au quartier de la Malvirade (qui faisait partie de la Baronnie de Mont-Redon) avec son cimetière, four et puits, le prieuré et ses biens dépendent de l’Abbaye de Saint Gilles. En 1185 elle est détruite par Raymond V de Toulouse, en conflit avec cette dernière.

Lors des premières guerres de religion elle est à nouveau détruite en 1562 et abandonnée. Le service est transféré dans la Gleysette tour-porte au début du pont qui s’effondra avec une arche dans le Vidourle vers 1700. Sur les plaintes du clergé et des fidèles, la Communauté de Sommières achète une maison en 1680 située au faubourg du pont sur la route de Montpellier et y installe une nouvelle église ; elle sera brulée en 1703 pendant la guerre des camisards, en même temps que les auberges du faubourg par les troupes de Jean Cavalier.

En 1715, devenue inutilisable, il est décidé de l’installer dans une maison accolée en haut du pont (crêperie) après l’aménagement du lieu de culte et d’un logement pour le vicaire. Et pour finir une histoire mouvementée, qui reste à faire, elle est vendue en 1792 avec sa cloche comme bien national. Après des nourritures célestes elle dispense toujours des nourritures aujourd'hui terrestres.



13 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page