top of page
  • jlbarbut8

Lawrence Durrell à Sommières (5 juin 2022)

Dernière mise à jour : 18 sept. 2022


Durant l’été 1970, une équipe de la télévision est venue tourner un documentaire sur Lawrence Durrel à Sommières. Le film de 49 minutes alterne les entretiens entre Durrell et deux journalistes littéraires : Myriam Cendras (fille de Blaise Cendras) et Jean d’Ormesson (pas encore romancier à succès), des témoignages de personnalités diverses de Sommières sur leurs relations avec l’écrivain et des vues de la ville et de ses environs.



Outre quelques sommiérois non identifiés (mais que peut-être certains reconnaîtront ?), sont interrogés Yvan Gaussen, Marcelle la gouvernante de Durrell, François, propriétaire de l’auberge du Pont Romain.





Durrell est aussi filmé en compagnie de Blanco, le clochard.



Les scènes d’interview sont principalement tournées dans la maison de la route de Saussine, dans la garrigue près d’une capitelle, sur le pont de Salinelles, dans le lit du Vidourle, aux abords de la chapelle Saint-Julien (non encore restaurée) et dans le cimetière adjacent.


On aperçoit aussi furtivement quelques rues du centre historique (Taillade, Mazère, …), ainsi que Durrel assistant à une course de taureaux aux arènes.


Durrell parle de son œuvre littéraire et poétique, et de ses relations avec Sommières et les sommiérois. Il évoque aussi son travail de peintre (sous le pseudonyme Oscar Epfs) et de musicien. Il déclare notamment envisager de composer une comédie musicale sur les « trois derniers amours d’Ulysse ». Une assez longue séquence le montre chantant et s’accompagnant au piano (dans sa jeunesse, il gagna sa vie comme pianiste de jazz).


Son piano est à présent à la médiathèque Lawrence Durrel.


Cet intéressant témoignage sur Sommières 1970 est visible en totalité et gratuitement sur le site de l’INA :

Lawrence George Durrell : images de FranceVariances - 23.10.1970

https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/cpf86641999/lawrence-george-durrell-images-de-france

Jean-Louis Barbut

Illustrations : copies d’écran du film conservé par l’INA.



29 vues0 commentaire

Comments


bottom of page