top of page
  • jlbarbut8

Le général Bruyère (17 mai 2020)

Dernière mise à jour : 18 sept. 2022

La maison où est né le Général Bruguière, dit Bruyère, était située à l’emplacement de l’actuel restaurant « La Bistoure », à côté de la porte du Bourguet qui débouchait sur le Chemin allant de Sommières à Alais. L'entrée de la maison était située rue Droite ou Grand Rue, maintenant Rue Antonin Paris.



Le père, Jean Justin Bruguière, né lui aussi à Sommières, était aide-major des armées du Roi. Il fut plus tard chirurgien en chef de l’armée d’Italie. Lors de la naissance du général, en 1772, la ville de Sommières était encore entourée de remparts. A l’extérieur de ces remparts il y avait deux couvents : celui des Cordeliers, fondé en 1223 par Pierre Bermond, actuel EHPAD de « La Coustourelle » et le couvent des Récollets, construit en 1630, actuelle « Institution Maintenon », ainsi que des auberges. L’enfance du général se passa à Sommières jusqu’en 1794, date à laquelle il s'engagea dans les armées républicaines. Il est sûrement fort peu revenu à Sommières par la suite. Son père est mort en 1804. Les remparts qui entouraient la ville ont été vendus aux enchères publiques et "à la bougie". Depuis le moulin de la Grave, jusqu’à la montée du château il y eut trente et un lots constitués. Chaque lot « se composant du sol et des matériaux des remparts qui longent la maison » du propriétaire voisin. La vente aux enchères se tint le dimanche 1er août 1813. Le 27ème lot fut acheté pour la somme de cent nonante cinq francs par la Vve Bruguière, mère du général, qui était mort le 5 juin 1813 à Görlitz (Allemagne).

Photo: JC Chauvet

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page