top of page
  • jlbarbut8

Elargissement du pont de Sommières en 1844 (21 février 2021)


Avant cette date (1844)

le pont ne possède pas de trottoir, seulement des parapets empiétant sur la chaussée. Situé sur la route royale n° 110 Montpellier - Le Puy, le pont est un passage très fréquenté (charroi varié, route de postes, troupeaux, militaires et trafic local). Des accrochages fréquents entrainent la chute des parapets et la mort d’un enfant. Après de nombreuses demandes, en 1843 la préfecture décide, après avis de l’ingénieur en chef du département, de l’élargissement du pont par des ouvrages en encorbellement au-dessus de la rivière. Pour encrer ces ouvrages dans le pont il faut découvrir le tablier jusqu’ à l’extrados (dessus) des voûtes puis recharger la chaussée recouverte de pavé. On ajoute une balustrade de fonte et fer forgé et peut-être la croix, c’est son état actuel.


Durant la fermeture du pont la municipalité demandera en vain la construction d’un pont de bois provisoire en aval, le préfet se contentera de faire activer les travaux…. Le montant des ouvrages après soumission des entreprises s’élèvera à 40 000 francs, la pierre utilisée provient des carrières de Christin. Le maire est M Aubanel Delpon, facturier de laine. Bernard Pagès, Sommières et son Histoire

3 vues0 commentaire

コメント


bottom of page